Avec à la fois des prototypes hybrides et non hybrides en piste, les législateurs techniques publieront une Equivalence de Technologie (EoT), afin d’équilibrer les performances des différents constructeurs, qui pourront ainsi concourir en toute équité.

Le premier ajustement de performances pourra être appliqué à tout moment par le Comité Endurance.

Les principes de l’Equivalence des Technologies (EoT) calculés en fonction des données des "best in class" de chaque technologie seront appliqués jusqu’à l’Epreuve des 24 Heures du Mans 2018, et basés sur les valeurs spécifiées dans l’Appendice B du Règlement Technique. Les moteurs atmosphériques et turbocompressés seront séparés dans deux catégories technologiques, aux côtés des groupes propulseurs hybrides. La Commission Endurance de la FIA pourra uniquement adapter les performances des prototypes non hybrides.
 

Le Comité aura le droit de demander toute information nécessaire aux constructeurs et/ou aux concurrents afin de l’éclairer. Les informations seront communiquées à titre strictement confidentiel. Tout concurrent ayant délibérément fourni des informations fausses, ou essayé d’influencer un ajustement en cachant son vrai niveau de performances, sera sanctionné par la FIA.

Il appartiendra au Comité Endurance de trancher toute question concernant l’application et/ou l’interprétation de ces éléments en dernier ressort.

Les concurrents et les constructeurs sont tenus de fournir des données valides sur demande pour aider la FIA/ACO dans le processus EoT. Tout concurrent ou constructeur qui a délibérément donné de fausses informations ou essayé d'influencer le processus EoT, ou qui affiche un niveau de performance au-delà du résultat attendu pourra être sanctionné par une pénalité avant, pendant, ou après une course. Pénalité minimale : stop and go 5 minutes à la discrétion des Commissaires Sportifs. Une pénalité imposée avant ou pendant la course pourra être signifiée à tout moment pendant la course, quel que soit le moment où l'infraction a été découverte et/ou de la peine communiquée. Les pénalités imposées après la course sont ajoutées au temps d'arrivée de la voiture pour la course et peuvent inclure une pénalité de comptage de tour (à la discrétion des Commissaires Sportifs).