Double victoire LMGTE pour Aston Martin Racing à Spa
Photo: Photo : John Rourke - Photo Copyright 2015 John Rourke / AdrenalMedia.com
Retour

Double victoire LMGTE pour Aston Martin Racing à Spa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’équipe Aston Martin Racing s’est imposée dans les catégories Pro et Am du LMGTE aujourd’hui à Spa-Francorchamps.

En LMGTE Pro, la course a été rythmée par un duel entre les principales têtes d’affiche, rarement séparées par plus de vingt secondes tout au long des six heures de course.

L’Aston Martin Vantage V8 n°99, confiée à Fernando Rees, Alex MacDowell et Richie Stanaway, s’est imposée devant la Porsche 911 RSR n°91 du Team Manthey, partagée par Richard Lietz et Frédéric Makowiecki.

Rees a franchi la ligne d’arrivée avec 24’’491 d’avance sur la Porsche. Mais le dernier relais a été stressant pour le Brésilien, mis sous pression par la Ferrari 458 Italia n°51 du champion en titre, Gianmaria Bruni.

Cette pression n’a pas diminué lorsque la voiture d’AF Corse a écopé d’un stop-and-go d’une minute pour une infraction lors d’un arrêt au stand. Cette erreur coûte à l’équipe italienne un second succès consécutif cette saison. La pénalité a repoussé Bruni et Vilander en quatrième position de la catégorie.

Fernando Rees a peut-être réalisé la plus belle course de sa carrière, avec d’excellents relais en début de course pour commencer à construire la victoire. Richie Stanaway a ensuite creusé l’écart, avant qu’Alex MacDowell prenne le volant pour un simple relais. Puis Rees a terminé le travail lors de la dernière heure.

« Nous avons eu le nez fin avec notre stratégie », déclarait Stanaway. « Nous avons analysé la course de Silverstone, et compris quand nous avions perdu du temps. Aujourd’hui, nos arrêts au stand étaient parfaits. Ferrari a fait une erreur, c’est aussi ce dont nous avions besoin pour gagner cette course. »

La seconde place pour le Porsche Team Manthey semblait compromise dans la dernière heure, à cause d’une pénalité infligée à Richard Lietz pour non-respect des limites de la piste. L’Autrichien et Frédéric Makowiecki se lançaient dans une course poursuite permettant de décrocher les points de la deuxième position. Ils terminaient devant leurs équipiers Kevin Estre et Sven Muller, associés sur la Porsche 911 RSR n°92.

L’Aston Martin n°98 de Paul Dalla Lana / Pedro Lamy / Mathias Lauda s’adjugeait une seconde victoire consécutive en LMGTE Am, synonyme d’un début de saison parfait pour le trio. En plus d’avoir marqué le maximum de points lors des premières manches de la saison, ils remportaient une cinquième victoire sur les sept dernières épreuves de WEC.

La course n’était pas de tout repos pour la n°98 : plus la piste se chargeait en gomme et plus son rythme diminuait ! Pedro Lamy avait débuté la course avec un vieux train de pneus Michelin, mais cela ne l’empêchait pas de creuser un petit écart sur ses rivaux. Paul Dalla Lana et Mathias Lauda effectuaient des relais impressionnants, malgré un tête-à-queue à la chicane de Bus Stop pour le Canadien.

« Cette course semblait parfois un peu étrange, car tout le monde avait adopté des stratégies différentes », expliquait Dalla Lana après être passé sous le drapeau à damiers. « C’est bien de commencer la saison en marquant le maximum de points à deux reprises. Pedro et Mathias ont été fantastiques. C’est toujours émouvant de gagner avec Aston Martin et je suis le plus heureux des hommes ce soir. »

L’Aston Martin Vantage V8 n°98 menait presque toute la course, relevant le défi lancé par la Ferrari AF Corse n°83 d’Emmanuel Collard / Rui Aguas / François Perrodo dans la dernière heure. Au terme d’une course presque sans histoire, la Ferrari 458 Italia décrochait une nouvelle deuxième place, après celle obtenue à Silverstone.En LMGTE Pro, la course a été rythmée par un duel entre les principales têtes d’affiche, rarement séparées par plus de vingt secondes tout au long des six heures de course.

Au cours de la deuxième heure de course, Larbre Compétition avait pointé en tête après que Kristian Poulsen ait produit l’effort au volant de la Chevrolet Corvette C7 n°50. Il ne s’agissait que d’un feu de paille, puisqu’il s’accrochait avec une des Ligier-Nissan LMP2 de G-Drive. En tapant le mur de pneus au virage Paul Frère, l’abandon était inévitable.

La troisième place revenait à la Ferrari 458 Italia n°72 de SMP Racing. Aleksey Basov, Andrea Bertolini et Victor Shayter effectuaient une course dans le peloton de tête tout au long des six heures, menant même lorsque Shayter était au volant.

Une fois encore, des bagarres à coups de secondes et de rebondissements ont émaillé les catégories LMGTE à Spa aujourd’hui. Ces batailles devraient se poursuivre tout au long de la saison, car les plus prestigieux constructeurs de GT veulent tous remporter les titres 2015 du WEC !

Pour tous les classements, cliquez ICI