REGLEMENT SPORTIF 2019-2020

Pour consulter l’intégralité des Règlements Sportifs pour le Championnat du Monde d’Endurance de la FIA 2018-2019 cliquez ICI.

CATEGORISATION DES PILOTES ET COMPOSITION DES EQUIPAGES

En fonction de leur palmarès, les pilotes du Championnat du Monde d’Endurance FIA sont catégorisés Bronze, Argent, Or ou Platine - sous l’égide du Comité de Catégorisation des Pilotes de la FIA.

Catégorie LMP1 : les pilotes Bronze ne sont pas admis.

Catégorie LMGTE Pro : la composition des équipages est libre.

Catégorie LMP2 : un équipage de 2 ou 3 pilotes doit comporter au minimum 1 pilote Argent ou Bronze.

Catégorie LMGTE Am : un équipage doit comporter au minimum 1 pilote Bronze et 1 pilote Bronze ou Argent.

Nonobstant ce qui précède, un comité dédié, composé d’un représentant de la FIA, d’un représentant de l’ACO et d’un représentant du promoteur LMEM, peut accorder une dérogation temporaire à la règle de composition des équipages, sur demande du Concurrent, sous réserve que cette dérogation :

  • ne compromette pas la sécurité en piste ;
  • ne constitue pas un avantage sportif par rapport aux autres équipages engagés dans la même catégorie.

Dispositions spécifiques concernant les qualifications

Catégorie LMP2 : un des deux tours chronométrés obligatoires pris en compte pour l’établissement de la moyenne et la position sur la grille de départ doit être effectué par un pilote Argent ou Bronze.

Catégorie LMGTE Am : un des deux tours chronométrés obligatoires pris en compte pour l’établissement de la moyenne et la position sur la grille de départ doit être effectué par un pilote Bronze.

 

Système d'equivalence (Performance & Technologie)

LMP1

Les principes de l’Equivalence des Technologies (EoT) calculés en fonction des données des "best in class" de chaque technologie seront appliqués jusqu’à l’Epreuve des 24 Heures du Mans 2018.

Le Comité aura le droit de demander toute information nécessaire aux constructeurs et/ou aux concurrents afin de l’éclairer. Les informations seront communiquées à titre strictement confidentiel. Tout concurrent ayant délibérément fourni des informations fausses, ou essayé d’influencer un ajustement en cachant son vrai niveau de performances, sera sanctionné par la FIA.

LMP2

Les objectifs principaux pour ces voitures doivent être la fiabilité, la sécurité et un faible coût de maintenance. La FIA et l’ACO ne souhaitent pas encourager les constructeurs à investir en LMP2 dans des développements améliorant les performances des voitures.

Ainsi, dans le cadre des ajustements de performances, le Comité Endurance, si un modèle de voiture est trop performant, pourra prendre des dispositions immédiates afin de réduire les performances constatées. Le Comité Endurance privilégiera la réduction des performances des voitures les plus rapides plutôt que l’augmentation des performances des modèles les moins rapides.

Le Comité Endurance pourra procéder à des ajustements de performances des différents modèles de voitures homologuées LMP2.

Paramètres susceptibles d’être modifiés :

  • Poids jusqu’à +30 kg
  • Capacité de réservoir jusqu’à -10 litres
  • Restrictions aérodynamiques

EQUILIBRE DES PERFORMANCES LMGTE

Les GTE sont basées sur des modèles de série, et les caractéristiques des unes et des autres sont fondamentalement différentes. Afin de générer un plateau en compétition le plus équilibré possible, le législateur a la possibilité d'effectuer des réajustements dans les performances de chacune des voitures, afin de permettre à chaque modèle d'être compétitif.

Les réajustements de la BoP des voitures engagées en catégorie LMGTE Pro sur l'ensemble de la saison sont effectués automatiquement à l'issue de certaines courses, en fonction de critères d'évaluation définis ayant obtenu l'accord de l'ensemble des parties avant le début de la saison.

Sans interprétation ou prise de décision humaine, un outil de calcul permettra d'atteindre le meilleur équilibre entre les différentes voitures, en utilisant des formules mathématiques basées sur la mesure de données quantifiées, publiques et spécifiques, collectées au cours de chacune des courses.

 

QUALIFICATIONS ET POLE POSITION

Les qualifications sont divisées en deux séances de 20 minutes : l’une pour les LMGTE Pro et LMGTE Am, l’autre pour les LMP1 et LMP2.

Pour chaque équipage, deux pilotes désignés doivent réaliser chacun au moins un tour chronométré pendant les qualifications. Le temps de référence pour l’établissement de la grille de départ est calculé sur la base de la moyenne des deux meilleurs temps au tour (un par pilote). Dans le cas où plusieurs équipages réalisent une moyenne identique, le premier l’ayant effectuée est prioritaire.

Les affichages de l’application et du site officiel indiquent la position sur la grille de départ ainsi que la meilleure moyenne des qualifications, celle-ci figurant dans la colonne AV.LAP.

Minimum de qualification

Catégories LMP1, LMP2 et LMGTE Pro
Les pilotes doivent réaliser au cours de l’une des séances d’essais officiels un temps au moins égal à 120 % de la moyenne des 3 meilleurs temps réalisés par 3 voitures de marques différentes ; à 110 % du meilleur temps réalisé par la voiture la plus rapide dans sa catégorie.

Catégorie LMGTE Am
Les pilotes doivent réaliser au cours de l’une des séances d’essais officiels un temps au moins égal à 110% du meilleur temps réalisé par la voiture la plus rapide dans sa catégorie. Ce minimum de qualification défini ci-dessus pour toutes les catégories sera calculé pour la séance à laquelle le pilote concerné a pris part.

 

 

ALLOCATION DES PNEUS

Les changements de pneus ne sont plus autorisés pendant le ravitaillement en carburant - toutes les autres dispositions concernant les arrêts au stand demeurent identiques.


Pneus pour temps sec :


Pneus pluie :


Sauf autorisation spécifique dans le présent Règlement, les pneus pluie ne peuvent être utilisés qu’après que la piste a été déclarée ‘humide’ par le Directeur de Course / le Directeur d’Epreuve. Le nombre de pneus pluie utilisables pendant une Compétition n’est pas limité.

 

 

 

TEMPS DE PILOTAGE

Ci-dessous les tableaux de temps de conduite en fonction de la durée de la course.

 

VOITURE DE SECURITE

Sur décision du Directeur de Course, la voiture de sécurité peut neutraliser la course si des concurrents ou officiels courent un danger physique immédiat (dans des circonstances ne justifiant néanmoins pas l’arrêt de la course), donner le départ dans des circonstances exceptionnelles (mauvais temps par exemple), mener un départ lancé, ou encore reprendre une course suspendue.

Il n’y aura qu’une voiture de sécurité en service à la fois, sauf sur les circuits d’une longueur supérieure à 7 km : d’autres voitures de sécurité, stationnées à des points intermédiaires autour du circuit, pourront être autorisées par la FIA.

 

CONDITIONS DE CLASSEMENT

Les voitures sont classées en fonction du nombre de tours complets couverts pendant la durée de la course. Est classée première la voiture ayant couvert la plus grande distance jusqu’à la présentation du drapeau à damier. Pour être classé, un concurrent doit avoir couvert une distance au moins égale à 70% de la distance couverte par la voiture classée première du classement général.

 

POINTS

Seuls les concurrents inscrits sur la liste officielle des engagés pour l’intégralité de la saison sont habilités à marquer des points pour les titres et trophées du Championnat du Monde d’Endurance FIA.