Archives
2016

Après quatre saisons de croissance permanente et d'incroyables batailles en piste, le Championnat du Monde d'Endurance FIA (WEC) arrive à maturité, s'imposant comme l'une des compétitions les plus suivies et respectées du sport automobile.
2016 s'annonce comme une saison tout aussi spectaculaire, avec 32 engagés dans les quatre catégories en lice (LMP1, LMP2, LMGTE Pro et LMGTE Am) et un calendrier qui va présenter pour la première fois neuf épreuves, réparties sur l'Europe, l'Amérique du Nord, l'Amérique Latine, l'Asie et le Moyen-Orient.

Archives
2015

2015 est à ce jour la saison la plus accomplie du Championnat du Monde d'Endurance FIA (WEC). La compétition plus serrée que jamais dans les différentes catégories a valorisé le véritable esprit de l'endurance, rassemblant les passionnés du monde entier, les plus jeunes comme les plus anciens.
Porsche a véritablement fait main basse sur le Championnat du Monde, avec six victoires (dont un superbe doublé aux 24 Heures du Mans, ainsi que la plus haute marche du podium à domicile, pour la première édition des 6 Heures du Nürburgring). La marque allemande a également remporté la Coupe du Monde Endurance FIA des Constructeurs GT, après une bagarre indécise jusqu'au bout contre Ferrari.

Archives
2014

La troisième saison du Championnat du Monde d’Endurance WEC est marquée par le retour de Porsche au plus haut niveau de l’endurance mondiale après 16 ans d’absence et par la 13e victoire d’Audi en 15 ans, aux 24 Heures du Mans. Mais c’était surtout l’année de Toyota Racing, puisque l’écurie japonaise remportait le titre de Champion du Monde d’Endurance  « Constructeurs » lors de la dernière manche de la saison. Anthony Davidson et Sébastien Buemi coiffaient de leur côté la couronne de Champions du Monde  « Pilotes » 2014 après avoir remporté quatre courses au volant de la Toyota TS040 Hybride, pendant que leurs coéquipiers de la n°7 montaient sur la plus haute marche du podium à Bahreïn

Archives
2013

La deuxième saison du Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC s’est avérée être un succès encore plus important que la saison 2012, comptant plus de voitures et sept des titres mondiaux attribués lors de la toute dernière manche à Bahreïn.
Tout au long de l’année, Audi donnait à nouveau le ton et restait l’écurie à battre. Elle parvenait à conserver son leadership sur le titre mondial pour la deuxième année consécutive. Mais cette fois-ci, la deuxième voiture du team prenait l’avantage (n°2) et Allan McNish, Tom Kristensen et Loïc Duval coiffaient la couronne de « Champion du Monde FIA WEC des Pilotes ». Ils remportaient de plus le Royal Automobile Club Tourist Trophy à Silvertone lors de l’ouverture de la saison ainsi que les 24 Heures du Mans en juin.

Archives
2012

Lorsque les 30 voitures du Championnat du Monde d'Endurance FIA (WEC) prennent la piste du légendaire circuit de Sebring (Floride) en mars 2012, une nouvelle ère commence pour les compétitions internationales d'endurance.

Les constructeurs, équipes et pilotes se battent désormais pour les titres et trophées mondiaux décernés sous l'égide de la FIA.

Comme en témoigne le niveau des engagés marquant également l'ouverture de la saison American Le Mans Series, Soixante-quatre voitures se sont ainsi données à fond douze heures durant, avec Audi, Starworks Motorsport, AF Corse et Team Felbermayr Proton comme premiers vainqueurs de ce tout nouveau Championnat du Monde.